VALCLUSE

La “Notre-Dame” du pays de Grasse


Valcluse
Payée par carte bancaire,
votre commande sera expédiée demain
30,00 €

Spécifications

Référence 573
SINICROPI Gilles, FEYNEROL Guy, FRŒSCHLE-CHOPARD Marie-Hélène
9782864106067
2014-07-28
Un volume broché de 240 pages, au format 28 x 21 cm. 450 Illustrations couleurs. Couverture pelliculée en couleurs. Bibliographie.

Présentation

« Ce sanctuaire comme les humbles ruisseaux, avait jusqu’à présent un nom, mais pas d’histoire ».  Cette affirmation, publiée en 1890 dans une étude sur les pèlerinages français de la très sainte Vierge, est longtemps demeurée valable et ce, en dépit du rayonnement séculaire du sanctuaire « grassois ». Car si quelques articles ou livrets lui ont bien été consacrés depuis les années 1830, ils n’ont souvent privilégié que la légende et la fable à la rigueur historique. Les sources disponibles permettent pourtant non seulement de retracer la chronologie et d’identifier les acteurs du sanctuaire, du Moyen Âge à nos jours, mais également et surtout d’évoquer les manifestations dévotionnelles dont il a été de tout temps le théâtre.

La titulature « Sainte-Marie de Valcluse » apparaît pour la première fois en 1154, dans une Confirmation des possessions de l’Ordre de Saint-Ruf. Ce n’est toutefois qu’au tout début du XVIIe siècle que les sources décrivent avec une certaine précision, la terre, la pierre et les hommes de la « Vallée close ». Une chapelle de Saint-Antoine, qui surplombe ce qui est décrit plus tardivement comme « une espèce d’antre », ainsi qu’un ermitage, côtoient alors la chapelle de Notre-Dame. L’existence d’une confrérie, la présence de recteurs et de marguilliers, de quelques ermites également, est par ailleurs attestée.

Les événements révolutionnaires suspendent un temps les solennités et les processions qui s’y déroulent depuis de très nombreuses décennies. Revendiquée par Grasse et Auribeau, la chapelle est finalement acquise en 1803 par un groupe d’« actionnaires ». Ce sont toutefois les prêtres de Grasse qui, à partir de la fin du XIXe siècle, vont contribuer à la restauration du lieu dédié à celle que les populations locales appellent désormais « La Notre-Dame ». Le chanoine Villebenoît en particulier, rachète le domaine de Valcluse qui connaît une nouvelle consécration en 1950, lors des cérémonies du Couronnement de la Vierge.   

En août 1979, c’est encore un membre du clergé grassois, Léon Repetto, qui est à l’initiative de l’Association des Amis de Notre-Dame de Valcluse. Sous l’impulsion de son premier président, Robert Bartolozzi, et grâce à une mobilisation sans précédent, le site est entièrement restauré et réaménagé pour aboutir à sa configuration actuelle. Ses successeurs peuvent alors se concentrer davantage sur le rayonnement spirituel du sanctuaire. Ils y installent successivement les Sœurs de Saint-Joseph du Puy, en 1987, puis, en 1995, des membres de la Communauté des Béatitudes, toujours en charge des lieux.   

Au fil des siècles, le sanctuaire blotti dans sa « Vallée close » accueille, comme l’écrit un évêque au début du XVIIe siècle, « quantité de peuple qui de toutes parts accourent par dévotion ». Dévotion dont témoigne la très belle collection d’ex-voto longtemps appendus aux murs de l’église. Manifestations d’une religion de recours, ils disent les aspirations et les angoisses d’une population qui, dans les moments difficiles, s’est toujours tournée vers « La Notre-Dame » du pays de Grasse.

Les auteurs

LES AUTEURS

Gilles Sinicropi est enseignant et Docteur en Histoire. Après avoir publié de nombreux articles, il vient d’éditer sa thèse sous le titre « D’oraison et d’action ». Les Carmes déchaux en France aux XVIIe et XVIIIe siècles (2013, P.U.S.E., collection du C.E.R.C.O.R). Il travaille actuellement à la publication d’un manuscrit du père Cresp, religieux dominicain du couvent de Grasse.

Guy Feynerol est professeur d’Histoire honoraire, historien de Peymeinade.

Marie-Hélène Froeschlé-Chopard, directeur de recherche émérite au CNRS en Histoire moderne (EHESS), a écrit plusieurs ouvrages sur les rapports de l’espace et du sacré en Provence, sur les confréries et sur les pèlerinages.

Table des matières

Table des matières

Préface (Philippe Martin)

Introduction (Marie-Hélène Frœschlé-Chopard)

Notre-Dame de Valcluse dans le flot continu des lieux de pèlerinage

Première partie
DE LA CONGREGATION DE SAINT-RUF 
AUX « ACTIONNAIRES » DE N.-D. DE VALCLUSE (1154-1803)

Chapitre 1 : Les origines : repères historiques et historiographiques (XIIe - XVe siècle)

Faits merveilleux et convictions

Premier ancrage chronologique

Vers de nouvelles perspectives

Chapitre 2 : L’époque moderne et la gestion du sanctuaire (XVIe - XVIIIe siècle)

Une chapelle grassoise ?

Recteurs, marguilliers et solitaires de la « vallée close »

XVIIe siècle : de nombreux travaux

Début XVIIIe siècle : la consécration de la chapelle Notre-Dame de Valcluse

Chapitre 3 : Les événements révolutionnaires : l’incertitude (1789-1803) 

« Acquis à la Nation »

Adjudications, ventes privées et contestations

Les « actionnaires » de Notre-Dame de Valcluse

Deuxième partie
LA SURVIE DU SANCTUAIRE (XIXe siècle)

Chapitre 4 : La terre

Le domaine de Valcluse et ses accès

Les premiers aménagements extérieurs

Les premières contestations

Chapitre 5 : La pierre

L’ermitage et la grotte de Saint-Aygulf

De l’ermitage au moulin

Notre-Dame de Valcluse

Le pont

Chapitre 6 : Les hommes

Le « protecteur » de Notre-Dame de Valcluse

Les ermites

Les actionnaires de Notre-Dame de Valcluse

Troisième partie
RESTAURATION, RACHAT, RAYONNEMMENT (XXe siècle) 69

Chapitre 7 : Les premières décennies (1900-1944)

Une nécessaire restauration

Un problème récurrent : le pont

Le témoignage de L’Inconnue de Valcluse

Chapitre 8 : 1944-1959 : les années Villebenoît

Achat et transformations

Le « vœu du chanoine Villebenoît »

Chapitre 9 : Les années 1970-1990 : « Les Amis de Notre-Dame de Valcluse »

« Faire du neuf » ?

Les années Bartolozzi : « Sauver Valcluse »

Valcluse, « lieu d’évangélisation »

Quatrième partie
LES MANIFESTATIONS DE LA FOI (XVIIe-XXe siècle)

Chapitre 10 : Solennités, processions et pèlerinages

Des manifestations anciennes et diverses

Les pénitents blancs de Grasse

Le « pieux romérage » du pays de Grasse

Les déplacements à Valcluse au XXe siècle

Chapitre 11 : « mille tableaux ou ex-voto »

Les ex-voto peints : une collection lacunaire

Origine et aspect

Un code iconique ?

Un complément de l’image : l’écrit

Les plaques de marbre

Chapitre 12 : Le catalogue des ex-voto peints  - vie quotidienne et risques quotidiens de la vie

Les actions de grâce

Des maux divers

De multiples accidents

Les risques naturels

La violence des hommes

Ex-voto inclassables

Conclusion (Marie-Hélène Frœschlé-Chopard)

Sources

Bibliographie

Index des lieux

Table des cartes

Table des illustrations

Table des matières

Feuilleter un extrait

 

This is a SEO version of Valcluse, la "Notre-Dame" du pays de Grasse Page 1
To view this content in Flash, you must have version 8 or greater and Javascript must be enabled. To download the last Flash player click here

Afin de vous proposer le meilleur service possible, ce site utilise des cookies. En continuant de le consulter, vous déclarez accepter leur utilisation.